Contenu

Foire aux questions

 
 

Je dispose d’une réserve d’eau pluviale, suis-je concerné.e par les restrictions ?Sommaire

Non, les arrêtés de restrictions des usages ne s’imposent qu’aux prélèvements dans les rivières, les nappes ou le réseau d’eau potable. Ainsi, les réserves d’eau pluviales, les plans d’eau étanches et déconnectés du milieu naturel ne sont pas concernés par les restrictions. En période de crise, toute réutilisation d’eau (ex : lavage des légumes, eau de chauffe de la douche…) peut être avantageusement réutilisée pour le jardin.

Quelles sont les piscines concernées par les restrictions ?Sommaire

Toutes les piscines de plus d’1m3, y compris hors sol, sont concernées par les restrictions. Seules les piscines publiques peuvent bénéficier de dérogations pour raison sanitaire.

Puis-je laver ma voiture ?Sommaire

Selon le niveau de restriction, le lavage des voitures peut être restreint.
Le lavage haute pression est préférable au lavage à domicile (tuyau d’arrosage), puisqu’il consomme moins d’eau. Néanmoins, la fermeture des centres de lavage haute pression peut être imposée pour préserver les usages prioritaires (ex : niveau de crise).

Puis-je arroser mon jardin ?Sommaire

L’arrosage des pelouses et massifs fleuris peut être restreint à certaines heures, voire interdit, alors que l’arrosage du potager reste autorisé, mais limité à certaines heures, compte tenu de l’objectif de production alimentaire.

Puis-je procéder au nettoyage de ma façade, de ma terrasse ou de ma toiture ?Sommaire

Pour un particulier, le lavage des façades, terrasses et toitures peut être interdit selon le niveau de restriction, ces usages pouvant être différés dans le temps, et préserver ainsi la ressource en eau en période de sécheresse.

Pourquoi y a-t-il plusieurs bassins avec des règles différentes au sein du même département ?Sommaire

Les cours d’eau interdépartementaux doivent être gérés de manière cohérente d’amont en aval. Il a été décidé de définir des règles selon un découpage hydraulique (bassin versant) et non administratif (ex : les rivières du bassin de la Sèvre-nantaise sont gérés par un arrêté interdépartemental entre le 85, 44, 79 et 49). Ces arrêtés interdépartementaux sont organisés par un préfet pilote.

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?Sommaire

Vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : ddt-arretes-secheresse@maine-et-loire.gouv.fr