Contenu

Fête de l’Aid Al Adha : dispositions sanitaires et réglementaires

 

L’Aïd al Adha, ou grande fête, fête rituelle du culte musulman aura lieu cette année vers le 11 août.
Cette fête doit être célébrée dans le strict respect des règles sanitaires de protection animale et des principes d’abattage rituel.

 

Une réunion préparatoire au bon déroulement de ces festivités, associant des représentants départementaux du culte musulman, la Direction départementale de protection des populations (DDPP) et les forces de sécurité, s’est tenue le 2 juillet dernier à la préfecture

Afin que ces conditions soient respectées, Monsieur le Préfet de Maine-et-Loire a pris un arrêté interdisant :
la détention et le transport d’ovins vivants par toute autre personnes que celles dûment déclarées à l’établissement départemental de l’élevage,
l’abattage hors des abattoirs.

La DDPP rappelle qu’il convient de commander les animaux auprès de professionnels assurant leur transport dans les abattoirs agréés de la région. En dehors de ces filières autorisées, il n’existe aucune garantie de la salubrité des viandes pour la consommation humaine, ni du respect des règles de protection des animaux contre les souffrances liées à des conditions d’hébergement et d’abattage inadaptées.

Pour rappel, l’achat, la détention, le transport et l’abattage d’animaux, hors de ce cadre, exposent les contrevenants à des poursuites pénales : l’abattage hors d’un abattoir agréé peut être puni de 6 mois d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

Les forces de l’ordre et les services sanitaires seront particulièrement vigilants au respect de ces règles en contrôlant les élevages et les transports.