Actualités nationales

Contenu

Vaccination : êtes vous à jour ?

 

Être vacciné, c’est se protéger, soi et les autres, de maladies parfois très contagieuses et potentiellement mortelles.

 

La vaccination est un moyen de prévention efficace pour lutter contre de nombreuses maladies infectieuses. Se vacciner, c’est se protéger. En provoquant une réponse immunitaire spécifique, le vaccin évite une éventuelle contamination future.

Se vacciner, c’est aussi protéger les autres et en particulier les plus fragiles. En se vaccinant, on évite de transmettre la maladie aux personnes les plus fragiles de son entourage.

Ce geste de prévention a permis de sauver des millions de vies, en enrayant la transmission de certaines maladies infectieuses et en participant à leur éradication.

L’Organisation mondiale de la santé estime que la vaccination est l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et les plus économiques. Elle a permis d’éradiquer la variole, de réduire de 99 % à ce jour l’incidence mondiale de la poliomyélite, et de faire baisser de façon spectaculaire la morbidité, les incapacités et la mortalité dues à la diphtérie, au tétanos, à la coqueluche et à la rougeole. Pour la seule année 2003, on estime que la vaccination a évité plus de 2 millions de décès.

Point-clé sur les nouvelles recommandations en 2017 :

- Le BCG est recommandé au cours du 2ème mois, à l’exception des nouveau-nés de Guyane et de Mayotte, pour lesquels la vaccination est recommandée avant la sortie de la maternité.

- L’âge de la primovaccination contre le méningocoque C est transitoirement abaissé à l’âge de 5 mois, avec une 2ème injection à l’âge de 12 mois. Le vaccin tétravalent contre les méningocoques de type A, C, Y et W peut dorénavant être prescrit dès l’âge de 6 semaines

- La vaccination contre les papillomavirus humains est proposée aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) jusqu’à 26 ans. Chez les jeunes filles et les jeunes femmes non vaccinées antérieurement, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) recommande d’initier la vaccination par le vaccin nonavalent (qui protège contre 9 souches de papillomavirus contre 4 pour le vaccin précédemment recommandé) qui sera prochainement disponible.

- Le calendrier 2017 simplifie les recommandations vaccinales contre les infections à pneumocoque pour les personnes âgées de 5 ans et plus.

- Le calendrier vaccinal 2017 propose enfin des schémas de vaccinations alternatifs, compte tenu des difficultés d’approvisionnement rencontrées pour certains vaccins.

Le calendrier vaccinal 2017 :

Calendrier simplifié des vaccinations 2017

.

Voyages à l’étranger et vaccination

La vaccination vous permet d’éviter certaines maladies graves qui sévissent à l’étranger et de protéger les populations locale et française de risques épidémiques. Avant votre départ, vous devez vous informer et vérifier les vaccins utiles pour votre voyage. Les risques réels encourus varient selon votre état de santé, la situation sanitaire du pays visité, les conditions et la durée de votre séjour.

Le site Service Public.fr vous permet de connaitre les précautions à prendre avant votre départ.

Où se faire vacciner ?

Les vaccinations mentionnées dans le calendrier vaccinal sont effectuées gratuitement dans les services de vaccination du secteur public (Centre de Protection Maternelle et Infantile, service municipal ou départemental de vaccination par exemple). Renseignez-vous auprès de votre mairie ou du Conseil général de votre département. Elles sont remboursées à 65 % par la Sécurité Sociale quand elles sont pratiquées dans le secteur privé (cabinets médicaux).

Le point sur le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé