Actualités locales

Contenu

Trop de tués sur les routes, trop d’alcool, trop de vitesse : les pires chiffres depuis 2010

 

L’année 2016 s’est conclue sur des chiffres dramatiques en terme de sécurité routière. 2017 commence mal...

 

Dans le cadre de l’objectif fixé en 2010 par le Président de la République de passer sous la barre des 2000 tués au niveau national en 2020, il avait été assigné au département de Maine-et-Loire un seuil de 33 morts sur les routes pour l’année 2016.

Fin 2016, 40 tués sur les routes angevines sont à déplorer. Il faut remonter à 2010 pour trouver des chiffres plus catastrophiques (50 tués fin novembre).

10 jours après le début de 2017, une personne a déjà perdu la vie et deux autres accidents graves sont survenus presque simultanément.

Alors que la tendance nationale est à la baisse, les chiffres départementaux traduisent dramatiquement des comportements irresponsables.

En effet alcool et stupéfiants sont présents dans 40% des accidents mortels sur nos routes et jusqu’à 50% en zone gendarmerie, facteurs pouvant être alliés à une vitesse excessive, relevée dans 30% des cas.
.

.
Sur ces 39 tués,

  • 72 % sont des hommes (28) ;
  • 25 % ont moins de 25 ans et 25 % ont entre 25 et 34 ans, ce qui porte à 50 % les tués de moins de 35 ans ;
  • 25 % sont des seniors ;
  • 31 % sont des usagers vulnérables (piétons, cyclistes, cyclomotoristes et motards...) ;
  • 59 % sont des conducteurs ou passagers de véhicule léger, essentiellement en zone gendarmerie ;
  • 77 % des tués le sont en zone gendarmerie (hors zones urbaines, à l’exception des piétons)

Chacun peut se reconnaître dans ces constats et ces profils et reconnaître le risque qu’il court ou fait courir aux autres en manquant aux règles élémentaires de sécurité sur la route.

A l’heure des bonnes résolutions, la responsabilité routière doit être au cœur des préoccupations de ce début d’année.
Les services de l’État et les forces de l’ordre restent particulièrement mobilisés pour lutter contre les comportements à risques.