Contenu

Signaler un cas de radicalisation

 

  • Un numéro vert unique à votre écoute de 9h à 18h
  • Un formulaire de déclaration accessible en ligne
 

Entre 2014 et 2018, le ministère de l’Intérieur a mis en place trois plans de lutte contre le phénomène de radicalisation et d’accompagnement des familles développant un volet répressif et un volet préventif.

Dans ce cadre un numéro national d’appel téléphonique d’assistance et d’orientation a été créé pour inciter les proches des « personnes radicalisées ou en voie de radicalisation » à se rapprocher des autorités.

Ce numéro vert (appel gratuit) est géré par la plateforme téléphonique ouverte au sein de l’Unité de coordination de lutte anti-terroriste (UCLAT).
Cette plate-forme centralise les appels des familles qui s’inquiètent du basculement d’un proche dans la radicalisation.
Les écoutants de l’unité, tous des policiers réservistes, ont également un rôle d’information et d’orientation.

du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h00

En dehors de ces heures d’ouverture de la plateforme téléphonique, vous pouvez effectuer la déclaration par internet via la fiche de renseignement

En cas d’urgence, notamment pour vous opposer à la sortie du territoire de votre enfant mineur sans la présence d’une personne titulaire de l’autorité parentale, adressez-vous sans délai au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie la plus proche.

Au niveau départemental

Vous pouvez également effectuer un signalement auprès du référent « prévention de la radicalisation » de la préfecture de Maine-et-Loire sur l’adresse mail fonctionnelle dédiée

Le référent radicalisation assure le lien avec les services compétents pour mettre en place les mesures nécessaires si la situation l’impose.