Contenu

Séminaire de la Direction générale de l’alimentation à Angers sur la sécurité alimentaire des aliments

 

200 agents des Directions ayant pour mission la protection des populations au niveau départemental, des services régionaux de l’alimentation des DRAAF et de la sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments au niveau national travaillent à maintenir à la fois la compétence, la coordination, la cohésion et l’information des services.

 

L’inspection de la sécurité sanitaire des aliments est une mission régalienne de l’État pour assurer la sécurité des consommateurs.

La Direction Générale de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture organise du 29 novembre au 1er décembre 2017 à Angers un séminaire annuel consacré la sécurité sanitaire des aliments.

Ce séminaire rassemble près de 200 agents en charge de cette thématique au sein des Directions ayant pour mission la protection des populations au niveau départemental, des services régionaux de l’alimentation des DRAAF et de la sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments au niveau national.

Dans le département de Maine-et-Loire, l’actualité de ces services a été particulièrement riche en 2017 avec la mise en place de la transparence des résultats des contrôles sanitaires "Alim’confiance", la gestion d’une importante alerte lors de la détection de présence de Fipronil dans des lots d’œufs et l’interdiction de la consommation de poisson de Loire rendue impropre par une contamination aux cyanobactéries cet été.

Les travaux de ce séminaire s’appuient, 15 ans après sa publication, sur le règlement (CE) n°178/2002, ou "food law", texte fondateur du Paquet Hygiène, dont les principes fondamentaux guident l’action des services et seront déclinés pendant ce séminaire :
"Garantir la protection des consommateurs" au travers de la programmation des contrôles officiels selon une analyse de risque et avec des suites adaptées notamment dans la gestion des alertes ;
"Savoir s’adapter aux évolutions des pratiques professionnelles" ;
"Valoriser les actions et donner confiance aux consommateurs" avec le dispositif Alim’confiance ;
"Renforcer les synergies" à travers l’échange avec les services dans des rencontres régionales.

L’État travaille ainsi à maintenir à la fois la compétence, la coordination, la cohésion et l’information des services techniques chargés de garantir la sécurité sanitaire de notre alimentation.