Contenu

Relocalisation et compétitivité des entreprises françaises

 

Objectifs France Relance : relocalisation et compétitivité des entreprises françaises

 


Vous avez bénéficié du plan France Relance ?
Faites-le savoir dans votre communication en téléchargeant le logo France Relance
(cliquez sur le logo souhaité)
fond blanc
fond vert

.

14 entreprises du Maine-et-Loire bénéficiaires du soutien exceptionnel de l’État

Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires

8 projets portés par des entreprises industrielles de Maine-et-Loire entrant dans le cadre du programme territorial ont été retenus. Ils bénéficieront d’un montant global de 4,3 M€ d’aides et porteront la perspective de la création de plus de 200 emplois :
  1. Briand à Verrières en Anjou, pour la modernisation, l’industrialisation et la diversification de ses outils de production pour la construction bois et bio-sourcée, avec la perspective d’une création de 40 emplois ;
  2. LSDH (L’Abeille), spécialisée dans la production de boissons rafraîchissantes, pour le transfert de son activité de Cholet à Mazières-en-Mauges, avec la perspective d’une création de 100 emplois ;
  3. Delta Usinage à Mûrs-Erigné, pour la modernisation de ses ateliers d’usinage de pièces techniques en aluminium pour la moto, avec la perspective d’une création de 15 emplois ;
  4. Ateliers Perrault à Mauges-sur-Loire, entreprise du patrimoine vivant en menuiserie, ébénisterie, ferronnerie et serrurerie d’art, pour moderniser et étendre son site de production, avec la perspective d’une création de 10 emplois ;
  5. Coloralu au May-sur-Evre, pour la modernisation et la diversification de sa capacité de production de décoration sur aluminium, avec la perspective d’une création de 22 emplois ;
  6. APPCELL, à Beaucouzé, spécialisées dans le collage et la transformation à chaud de produits cellulaires et fibreux, pour le développement de matériaux filtrants, isolants, de garnitures pour vans et de masques, avec la perspective d’une création de 15 emplois ;
  7. Société Choletaise de Fabrication, à Beaupréau-en-Mauges, entreprise du patrimoine vivant spécialisée dans le tressage, tissage, tricotage, dentelle pour les marchés de la mode, afin d’étendre, de moderniser et de relocaliser certaines activités, avec la perspective d’une création de 3 emplois ;
  8. Institut de Formation Technique de l’Ouest (IFTO) à Lys-Haut-Layon, école de production en chaudronnerie, pour compléter et développer ses capacités d’offre de formations en lien direct avec les besoins du territoire.
Filière aéronautique : 2 entreprises de Maine-et-Loire, sur les 8 lauréates des Pays de la Loire, ont été retenues pour bénéficier du fonds de soutien à la modernisation, à la diversification et au verdissement de la filière, pour un montant de 2M€ :
  1. MEGGIT-ARTUS à Avrillé, spécialisée dans les moteurs électriques, les capteurs électromagnétiques et les systèmes d’actionnement électromécaniques pour l’industrie aéronautique civile et militaire
  2. SIO à Beaucouzé, spécialisée dans les finitions de peinture, la sérigraphie, la découpe au laser et les assemblages de précision.
Filière automobile : 2 entreprises de Maine-et-Loire viennent d’être retenues pour bénéficier du fonds de soutien à la modernisation, à la diversification et au verdissement de la filière :
  1. Devillé ASC à Baugé en Anjou, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles ;
  2. Fondation AMIPI-ETI à Cholet, qui regroupe 6 UPAI (Usines de Production, d’Apprentissage et d’Insertion) en Pays de Loire : il s’agit d’entreprises adaptées qui produisent des câbles électriques principalement pour le secteur automobile

Fonds de (re)localisation

Sur les 5 entreprises des Pays de la Loire retenues pour bénéficier du soutien de l’État à la (re)localisation d’activités des secteurs stratégiques (santé, agroalimentaire, électronique, intrants essentiels de l’industrie) et de souveraineté industrielle, 2 se situent dans le département, et bénéficieront d’1,6 M€ d’aides :
  • DS SMITH PACKAGING à Durtal, leader dans l’emballage carton, contribuant au remplacement des emballages alimentaires plastiques par des emballages issus de matières recyclées et recyclables, sécurisant les approvisionnements de la filière agroalimentaire, avec la titularisation d’une quinzaine d’emplois intérimaires en CDI ;
  • Transfert de LACROIX ELECTRONICS à Beaupréau-en-Mauges, leader européen du design et de la fabrication d’équipements électroniques professionnels, condition essentielle de son développement en faveur de secteurs à forts enjeux tels que la défense, la santé, l’énergie et les mobilités.


Reconduction des appels à projets à destination de l’industrie

Dans le cadre du déploiement de « France Relance », le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a mis en place des dispositifs de soutien à l’investissement et à la modernisation de l’industrie. Un appel à projets unique a été ouvert de la rentrée 2020 au 17 novembre 2020. Il comporte un volet national de soutien à des secteurs industriels stratégiques ainsi qu’un volet territorial concernant tous les secteurs via le Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires.

Devant le succès rencontré, l’appel à projet a été prolongé :

  • avec trois dates pour le volet national : les 26 janvier 2021, 31 mars 2021, et 1er juin 2021 ;
  • pour le volet territorial, dépôt des candidatures au niveau régional et instruction au fil de l’eau jusqu’à épuisement des fonds.

Les modalités de candidature sont disponibles en ligne :
plan de relance pour l’industrie