Contenu

Projet d’arrêté préfectoral - modalités de destruction de spécimens d’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus)

 

Département concerné : Maine-et-Loire pour les années 2021 à 2025

Note de présentation

En application de l’article L 120-1, modifié par l’Ordonnance n°2013-714 du 5 août 2013 - article 1, relative à la mise en œuvre de la participation du public, prévu à l’article 7 de la Charte de l’environnement, il est organisé une consultation du public concernant le projet d’arrêté préfectoral fixant les modalités de destruction de spécimens d’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) dans le département de Maine-et-Loire pour les années 2021 à 2025.

L’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) est une espèce non indigène qui appartient à la liste des oiseaux de l’arrêté ministériel du 30 juillet 2010. Plus que non indigène, cette espèce présente toutes les caractéristiques d’adaptabilité et de prolificité pour être considérée comme exotique envahissante. Des oiseaux échappés de captivité ont fait souche, et se sont implantés durablement en région Bretagne et Pays-de-la-Loire. Des conséquences néfastes ont été établies notamment sur la reproduction d’espèces nicheuses à haute valeur patrimoniale (Échasse blanche, Guiffette noire, …).

De 2006 à 2019, la population d’ibis est passé de 5000 à environ 250 individus grâce aux efforts permanents des agents de l’OFB (ex-ONCFS) et de la SNPN (par stérilisation des œufs sur le lac de Grand-Lieu). Cette pression limite fortement la population d’ibis sacré, la production de jeunes restant inférieure au nombre d’oiseaux volants prélevés.

Le préfet du département de Maine-et-Loire a pris un arrêté le 31 décembre 2015 autorisant la destruction durant les années 2016 à 2020, mais il convient de poursuivre la limitation de l’extension des populations, et le présent arrêté prévoit la régulation par l’OFB des populations d’Ibis sacré dans le département de Maine-et-Loire pour la période comprise entre 2021 et 2025. Ce document (téléchargeable ci-dessous) est pris conformément aux dispositions du code de l’environnement, articles L. 411-3 et L.427-6.

- Projet d’arrêté préfectoral (format pdf - 150.9 ko - 19/10/2020)

Le délai de la mise à la consultation du public est fixé du 20 octobre au 3 novembre 2020
Les observations sont à transmettre :

◦ par courriel à l’adresse suivante :ddt-seef-cvb@maine-et-loire.gouv.fr
◦ par voie postale à la Direction départementale des territoires de Maine-et-Loire - Service de l’eau, de l’environnement et de la biodiversité – cité administrative – bâtiment M – 49047 ANGERS cedex 01.

Une fois la décision définitive signée, cette dernière sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture (RAA) de Maine-et-Loire.