Biodiversité en Maine et loire

Contenu

Projet d’arrêté préfectoral fixant les modalités de destruction de spécimens d’Ibis sacré 2016 à (...)

 

L’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) est une espèce non indigène qui appartient à la liste des oiseaux de l’arrêté ministériel du 30 juillet 2010. Plus que non indigène, cette espèce est considérée comme exotique envahissante.

 

En application de l’article L 120-1, modifié par l’Ordonnance n°2013-714 du 5 août 2013 - article 1, relative à la mise en œuvre de la participation du public, prévu à l’article 7 de la Charte de l’environnement, une consultation du public concernant le projet d’arrêté préfectoral fixant les modalités de destruction de spécimens d’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) dans le département de Maine-et-Loire pour les années 2016 à 2020.

L’Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) est une espèce non indigène qui appartient à la liste des oiseaux de l’arrêté ministériel du 30 juillet 2010. Plus que non indigène, cette espèce présente toutes les caractéristiques d’adaptabilité et de prolificité pour être considérée comme exotique envahissante. Des oiseaux échappés de captivité, ont fait souche et se sont implantés durablement en Bretagne et Pays-de-la-Loire. Des conséquences néfastes ont été établies notamment sur la reproduction d’espèces nicheuses à haute valeur patrimoniale (Échasse blanche, Guiffette noire, …).

A partir de 2007, une action de limitation de prolifération des populations a été engagée. Le bilan des comptages menés en 2013 par l’ONCFS fait état d’environ 300 couples nicheurs dans l’ouest de la France en 2013. L’ONCFS a été chargé des opérations de destruction. En 2013, 274 oiseaux ont été prélevés. Le préfet du département de Maine-et-Loire a pris un arrêté en 2014 pour les années 2014 et 2015.

En conséquence, il convient de poursuivre la limitation de l’extension des populations et le présent arrêté prévoit la régulation par l’ONCFS des populations d’Ibis sacré dans le département de Maine-et-Loire. Il est pris conformément aux dispositions du code de l’environnement, articles L. 411-3 et L.427-6.

Un comité de suivi se réunit tous les 2 ans et dresse un bilan annuel des destructions réalisées et des résultats de nidification.

Le délai de la mise à la consultation du public est fixé du 2 décembre au 18 décembre 2015.
Les observations sont à transmettre :

par courriel à l’adresse suivante : cvb.seef.ddt-49@equipement-agriculture.gouv.fr
par voie postale à la Direction départementale des territoires de Maine-et-Loire - Service de l’eau, de l’environnement et de la forêt – cité administrative – bâtiment M – 49047 ANGERS cedex 01.

Une fois la décision définitive signée, cette dernière sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture (RAA) de Maine-et-Loire.

 
 

Documents associés :