Contenu

Politique de la ville

La Politique de la Ville, qu’est-ce que c’est ?

La Politique de la Ville désigne la politique mise en place par les pouvoirs publics afin de revaloriser les zones urbaines en difficulté et réduire les inégalités entre les territoires.

Un peu d’histoire : cette politique a été initiée en France il y a une quarantaine d’années alors que le « problème des banlieues » émergeait. Dès le début des années 1970, les pouvoirs publics prennent conscience des difficultés des « grands ensembles » d’habitat social.

Pour répondre au cumul des difficultés qui touchent les habitants de ces territoires, cette politique recouvre une grande diversité d’interventions qui complètent les autres politiques publiques (éducation, logement, action sociale...) en la matière ; aucun acteur public ou para-public ne peut agir seul avec une pleine efficacité.

la Politique de la Ville se résume :
par un volet urbain : la rénovation urbaine avec le concours de l’ANRU : Agence nationale pour la rénovation urbaine

par un volet humain : la cohésion sociale avec le concours du CGET : Commissariat Général à l’Égalité des Territoires

La politique de la ville est mise en œuvre par les collectivités territoriales. Les préfets passent des contrats avec les présidents des établissements publics de coopération intercommunale qui définissent un projet de développement pour chaque quartier. Sur la période 2007-2014, 2 492 quartiers prioritaires ont fait l’objet de contrats urbain de cohésion sociale ; pour le Maine-et-Loire, 3 contrats urbains ont été signés pour la période 2007-2014 (CUCS Angers-Trélazé et d’agglomération, CUCS du choletais et CUCS de Saumur).

Plusieurs mesures et dispositifs se sont succédé et superposés. Un mille feuille administratif et réglementaire qui a rendu la politique de la ville peu lisible. Pour qu’elle atteigne son objectif initial de réduction des inégalités territoriales et d’action en faveur des quartiers en difficulté, une réforme de la politique de la ville a été engagée en 2012.

Après une large concertation, la réforme a abouti au vote de la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine. Dans le cadre de la réforme, aux CUCS ont succédé les contrats de ville pour une durée de 6 ans (2015-2020). Les intercommunalités en assureront le pilotage stratégique : elles animeront et coordonneront la démarche. Les communes conservent un rôle de pilotage opérationnel et de garant de la prise en compte des réalités de proximité. Ces contrats de ville allieront le volet social et urbain avec 3 piliers : cohésion sociale, développement économique et emploi, renouvellement urbain ; 3 axes transversaux sont prévus : égalité femme/homme, jeunesse et lutte contre les discriminations.

En outre, les différents zonages politique de la ville sont supprimés au profit de la création d’un périmètre unique : le quartier prioritaire de la politique de la ville.

Pour de plus amples informations : voir le site : www.cohesion-territoires.gouv.fr

(MAJ du 8 novembre 2017)