Actualités nationales

Contenu

Non au harcèlement scolaire !

 

Une première journée nationale contre le harcèlement à l’école a eu lieu le 5 novembre : elle permet de mieux appréhender, de savoir réagir face à des situations de harcèlement à l’école.

 

Le harcèlement à l’école est une réalité en France : plusieurs centaines de milliers d’enfants et de jeunes sont concernés. La lutte contre ce phénomène est une priorité car il va à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun et l’apprentissage de la citoyenneté. Briser la loi du silence tel est l’objectif de la première édition de la journée nationale "Non au harcèlement", qui s’est tenue le 5 novembre.

Pour renseigner les appelants sur les démarches à suivre en cas de harcèlement, le gouvernement a mis en place un nouveau numéro, le 3020. Ce numéro vert à 4 chiffres est joignable de 9h00 à 18h00, du lundi au vendredi.

En cas de cyber-harcèlement il est possible de s’adresser au numéro vert "net écoute" au 0800 200 000.

La prise en charge du harcèlement dans les écoles fait également l’objet d’un protocole rénové. De nouvelles fiches conseil à destination des personnels éducatifs, parents, enfants, sont accessibles sur le site www.nonauharcelement.gouv.fr.

Pour en savoir plus :

http://www.gouvernement.fr/6-choses-que-vous-devez-savoir-sur-le-harcelement-a-l-ecole-nah?utm_source=emailing&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre_20151030

Le harcèlement... c’est quoi ?
Le harcèlement scolaire se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique au sein de l’établissement scolaire. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Ses 3 caractéristiques sont :

• la violence : c’est un rapport de force et de domination entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes ;
• la répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période ;
• l’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, plus petite, faible physiquement, et dans l’incapacité de se défendre.

Le harcèlement se fonde sur le rejet de la différence et sur la stigmatisation de certaines caractéristiques comme par exemple l’apparence physique (poids, taille, couleur ou type de cheveux)... Les risques de harcèlement sont plus grands en fin d’école primaire et au collège. Enfin, ce phénomène se développe le plus souvent lorsque le climat scolaire de l’établissement est dégradé ou quand les situations de harcèlement sont mal identifiées par l’équipe éducative.