Contenu

Les postes "Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire" (FONJEP)

 

Les associations constituent des acteurs essentiels de la politique de la ville car elles agissent au plus près des habitants des quartiers et de leurs besoins. Outils indispensables à la cohésion sociale et au vivre ensemble, elles sont vecteurs de citoyenneté et de participation des habitants, et souvent porteuses d’emplois. Parmi les outils de soutien de l’État : les postes FONJEP.

Zoom sur le Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire (Fonjep)

- De quoi s’agit-il ?

Les « postes Fonjep » sont des subventions, versées par l’intermédiaire du Fonjep pour le compte de l’État, à des associations loi 1901 de jeunesse et d’éducation populaire. Cette aide permet de développer et de pérenniser un projet associatif dont la réalisation nécessite l’emploi d’un salarié permanent qualifié.

Ce dispositif vient essentiellement en appui des projets associatifs liés aux loisirs éducatifs des jeunes, à l’action sociale (foyers de jeunes travailleurs, centres sociaux), à la culture, aux actions dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, à l’engagement associatif (centres de ressources et d’information des bénévoles), etc.

Les postes FONJEP relèvent soit dans le programme 163 « Jeunesse et vie associative » soit du programme 147 "politique de la ville" , avec la volonté de maintenir les moyens affectés aux associations de ces deux champs et d’unifier progressivement leurs taux et leur modalité de gestion.

- Quelles associations peuvent bénéficier d’une aide Fonjep ?

L’attribution des subventions versées au titre de la politique de la ville doit être affectée uniquement à des structures associatives soit issues des quartiers prioritaires de la politique de la ville, soit développant des projets en faveur de leurs habitants.

Les subventions peuvent aussi être attribuées à des associations départementales, régionales ou nationales développant des projets au profit des habitants des quartiers prioritaires.
Quelles types d’actions et de missions sont soutenues ?

L’action associative présentée est examinée au regard de la politique conduite par le ministère de la Cohésion des territoires et des orientations fixées chaque année. Les subventions versées par l’intermédiaire du Fonjep servent à expérimenter des actions, à engager de nouvelles activités et à pérenniser un projet associatif.

Les subventions Fonjep permettent aux associations locales de piloter leur projet associatif et de mettre en œuvre leurs actions et aux fédérations ou coordinations départementales et régionales, d’animer et d’accompagner leur réseau.

En 2018, les postes Fonjep « politique de la ville » ont été attribués pour une période triennale, selon les objectifs prioritaires de terminer la réorientation de tous les postes vers les quartiers prioritaires de la politique de la ville et d’élargir aux départements d’Outre-Mer les territoires bénéficiaires.

- Quelles perspectives pour 2019 ?

Doublement des postes FONJEP de 750 à 1500 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
Le soutien financier de ces postes dans les QPV sera revalorisé à hauteur de 7 000 € par an.