OFB - Office Français de la Biodiversité

Contenu

Les missions de l’Office français de la biodiversité (OFB)

 

L’OFB est un établissement public dédié à la protection et la restauration de la biodiversité en métropole et dans les Outre-mer, sous la tutelle des ministères de la Transition écologique et de l’Agriculture et de l’alimentation.

 

Depuis le 1er janvier 2020, l’AFB [1] et l’ONCFS [2] se sont regroupés pour devenir l’OFB [3].

  • Créé au 1er janvier 2020 par la loi n°2019-773 du 24 juillet 2019, l’Office français de la biodiversité est sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Pierre Dubreuil en est le directeur général.
  • L’OFB regroupe les agents de l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Unir ces deux établissements dans la lutte pour la protection de la nature, permet de rassembler des expertises, sur les milieux aquatiques, terrestres et marins et faire front commun contre les menaces qui pèsent sur la biodiversité en France.
  • Regrouper ces deux entités, dont les agents sont implantés sur l’ensemble de l’hexagone et les Outre-mer, c’est aussi assurer un ancrage solide dans les territoires pour agir à l’échelle locale.

Consultez le communiqué de presse Création de l’office français de la biodiversité

Quelles sont ses missions ?

L’office exerce cinq missions :

  1. Connaissance et Expertise
    • il favorise la connaissance, la recherche et l’expertise sur les espèces, les milieux, leurs fonctionnalités et usages, les risques sanitaires en lien avec la faune sauvage, et l’expertise en matière de gestion adaptative des espèces ;
  2. Police de l’environnement
    • il contribue à l’exercice de la police administrative et judiciaire relative à l’eau, aux espaces naturels, aux espèces, à la chasse et à la pêche, à la police sanitaire en lien avec la faune sauvage.
      • En matière de police judiciaire il peut, par les inspecteurs de l’environnement, sous il contribue à l’exercice de la police administrative et judiciaire relative à l’eau, aux le contrôle du procureur de la République, conduire des enquêtes de la constatation de l’infraction au renvoi du prévenu devant le tribunal, sans avoir à se dessaisir au profit d’un officier de police judiciaire généraliste.
      • Dans le domaine de la police administrative, les inspecteurs de l’environnement peuvent prélever des échantillons, lorsqu’ils interviennent en police sanitaire ;
  3. Appui aux politiques publiques
  4. Gérer et restaurer les espaces protégés
  5. Mobilisation de la société

Permis de chasser

Il est également chargé, pour le compte de l’État, de l’organisation de l’examen du permis de chasser ainsi que de la délivrance de ce permis. Un décret du 5 février 2020 en précise les modalités.

Pour aller plus loin :

 

[1Agence Française pour la Biodiversité

[2Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

[3Office français de la biodiversité