Contenu

Les Adultes-Relais « médiateurs de la ville ».

L’État (sur les crédits spécifiques de la politique de la ville) a accordé depuis janvier 2015, dans le département de Maine-et-Loire, une dotation de 18 postes d’adultes-relais dont la gestion et le suivi sont assurés par le bureau « Politique de la Ville » de la Préfecture.

Dispositif des Adultes-Relais :
Initié par le Comité Interministériel des Villes du 14 décembre 1999, ce dispositif vise à améliorer, dans les territoires prioritaires de la politique de la ville, les relations entre les habitants de ces quartiers et les services publics, ainsi que les rapports sociaux dans les espaces publics ou collectifs. Les adultes-relais sont majoritairement issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, âgés de plus de 30 ans, précédemment sans emploi ou en contrat aidé.

Recrutement des Adultes-Relais :
Les adultes-relais mentionnés à l’article L.12-10-1 du code du travail assurent des missions de médiation sociale et culturelle.
L’adulte-relais est recruté pour une période de 3 ans, qui peut être renouvelée.

Sa situation est encadrée par une convention individuelle passée entre la structure employeuse et le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET) représenté par le Préfet du département.

Le suivi comptable est assuré par l’Agence de Services et de Paiement (ASP).

Les contrats de travail relevant du droit commun sont des contrats à durée indéterminée ou déterminée en application de l’article L.122-2 dans la limite de trois ans renouvelable une fois.

Depuis 2012, les missions des postes adultes-relais étaient recentrées sur 3 priorités :
- accès aux droits et aux soins ;
- médiation scolaire ;
- prévention de la délinquance.

En 2014, de nouvelles orientations se sont ajoutées :
- l’accès à l’emploi,
- la participation citoyenne.

Actions de formation des adultes-relais :
Le CGET a fixé comme objectif de développer la médiation sociale et la reconnaissance de ce nouveau métier, en insistant sur la formation des candidats.

En appui des actions de formation assurées par les employeurs, le CGET a mis en place un plan d’accompagnement professionnel, piloté au niveau régional, sur trois niveaux d’intervention :

- former des adultes-relais aux métiers de la médiation par l’accès à des modules de formation spécifiques ;
- organiser la mobilité des adultes-relais en fin de contrat par la réalisation d’un bilan professionnel pour tous les adultes-relais en poste depuis plus de 6 ans et l’entrée dans une démarche de mobilité ;
- accompagner les employeurs dans la consolidation des postes et la professionnalisation de ces métiers grâce à un partenariat avec les DLA (Dispositif Local d’accompagnement des Associations).

(MAJ du 16 novembre 2016)