Actualités locales

Contenu

Le Préfet lève le niveau 3 du plan canicule en Maine-et-Loire

 

Suite au rafraichissement des températures dans le département de Maine-et-Loire, la préfecture lève le niveau 3 du plan canicule. Les services de l’État restent toutefois vigilants.

 

Lorsque les températures dépassent 34° en journée sans retomber en dessous de 18-20° la nuit durant 3 jours, le niveau orange (niveau 3) du plan canicule est activé : carte de vigilance météorologique, qu’il est conseillé de consulter régulièrement.

Ces températures élevées imposent de prendre des précautions (cf. ci-dessous), et notamment de signaler les personnes vulnérables isolées à la mairie de leur résidence.

Récemment, la préfecture a pris toutes les mesures adaptées dans le cadre du Plan de Gestion d’une Canicule Départemental (PGCD) :

  • déclenchement des « plans bleus » dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées,
  • mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD), et des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD),
  • activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, ...

La plateforme téléphonique d’information canicule (0 800 06 66 66 ) n’est plus activée. Elle permet d’obtenir des conseils comportementaux et tous les renseignements utiles.

Le plan canicule est organisé en quatre niveaux d’alerte, qui correspondent chacun à des actions de prévention et de gestion spécifiques :

Le niveau 1 - veille saisonnière - est automatiquement activé du 1er juin au 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien. Il consiste en un dispositif de communication « préventive » et doit permettre d’informer et de sensibiliser, en amont, les populations sur les conséquences sanitaires d’une canicule et sur les moyens de s’en protéger.

jpg - 137.7 ko
plan canicule
png - 148.6 ko
Recommandations

Les bons comportements

– maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
– buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
– rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps au moins le visage et les avants bras plusieurs fois par jour ;
– passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
- évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
- pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température. Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées (le surplus d’eau sera éliminé) et rester le moins possible exposés à la chaleur.

En cas de malaise, appelez le 15

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée.

• Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.
• Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
• Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
• Crampes musculaires.
• Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
• Agitation nocturne inhabituelle.

Pour toute information complémentaire :

Site du ministère chargé de la Santé : www.sante.gouv.fr dossier « canicule et fortes chaleurs »
Site de Météo France : www.meteofrance.com
Site de l’Institut national de prévention et de d’éducation pour la santé : www.inpes.sante.fr

Plate-forme téléphonique nationale 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France)

 
 

Documents associés :