Actualités nationales

Contenu

Le Gouvernement investit les réseaux sociaux pour lutter contre le djihadisme

 

Le Gouvernement lance deux comptes sur Twitter et Facebook intitulés "Stop Djihadisme"

 

En ce dernier jour de l’année le Gouvernement prend l’offensive en produisant et diffusant sur le web un contre-discours face à la propagande des organisations terroristes islamistes sur deux comptes Twitter et Facebook intitulés "Stop Djihadisme"

 
Un site web, portant le même nom (www.stop-djihadisme.gouv.fr) ainsi qu’une vidéo avaient déjà été lancés suite aux attentats du mois de Janvier. Il s’agissait de sensibiliser le grand public à la réalité du phénomène d’endoctrinement de jeunes, tout en invitant les familles ou les proches concernés par la radicalisation d’un des leurs à contacter le numéro vert du Ministère de l’Intérieur (0 800 00 56 96).

Par la suite, le Premier Ministre avait fait part de sa volonté d’engager un travail de diffusion de contenus sur la toile afin de contrecarrer les flux de messages djihadistes. 

Alors que la guerre contre ces organisations se joue aussi sur le champ numérique, l’objectif de cette démarche gouvernementale consiste à occuper les canaux du web pour contrer la situation quasi monopolistique des émetteurs terroristes et, surtout, pour démonter les mécanismes d’embrigadements à l’origine de centaines de départs de jeunes - voire de très jeunes - femmes et hommes pour la Syrie ou l’Irak. 

La guerre des idées constitue un élément fondamental de notre combat contre daech et al qaïda. Tous les ministères concernés - essentiellement Intérieur et Défense, mais aussi MAE, Justice, Éducation... - contribuent activement à la définition de messages permettant de déstructurer les processus de recrutements des jeunes fascinés par le projet des organisations islamistes.
La réflexion s’appuiera, également, sur les travaux d’un certain nombre de scientifiques et spécialistes de ces questions. 

Les comptes relaieront, quotidiennement, divers types de messages : rappel à la loi, informations factuelles sur les avancées militaires, témoignages de victimes voire de repentis, démonstration des procédés de manipulation.... 

Au-delà de la posture et des actions nécessaires engagées par l’État français face à ce phénomène, l’enjeu majeur est celui de la mobilisation de la société civile comme l’a précisé le Premier ministre. La réponse ne peut être que globale.

Le Gouvernement veut, ainsi, contribuer à inciter les citoyens à investir la toile pour s’opposer aux messages de haines colportés par des réseaux bien identifiés, tout en valorisant les valeurs fondatrices de la République afin de renforcer l’unité de la nation.
 

Adresses des comptes :

Twitter : @stopdjihadisme
et
Facebook : https://www.facebook.com/Stopdjihadisme.FR