Contenu

Lancement du dispositif des emplois francs

 

8 quartiers prioritaires d’Angers - Trélazé en première ligne

 

L’agglomération angevine a été retenue fin 2017, comme sept autres secteurs en France, pour expérimenter les emplois francs, avant la généralisation de la mesure en 2020.

Cette mesure de soutien à l’embauche prévoit d’accorder aux entreprises ou associations une prime de 5 000 euros par an pendant 3 ans par CDI et de 2 500 euros par an pendant 2 ans par CDD de plus de 6 mois si elles recrutent un demandeur d’emploi d’un Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville (QPV).

En effet, les emplois francs s’insèrent dans le cadre d’une politique de mobilité sociale. L’objectif de ce dispositif est de répondre, de manière innovante, aux inégalités que subissent les habitants de certains quartiers pour accéder à l’emploi.

Début avril, six quartiers d’Angers (La Roseraie, Monplaisir, Belle-Beille, Les Hauts de Saint-Aubin, Grand-Pigeon, Morellerie) et Trélazé ont commencé à déployer cette expérimentation

Toutes les employeurs affiliés à l’assurance chômage peuvent bénéficier d’aide à l’embauche.

Pôle Emploi est l’opérateur unique

Bernard Gonzalez, Préfet de Maine-et-Loire, a présidé une réunion d’information le vendredi 6 avril 2018 à la Préfecture de Maine-et-Loire en présence des élus concernés, au cours de laquelle les premiers contrats ont été signés :
- par la société REACTIVE 49 qui a embauché une standardiste / assistante en CDI habitant Angers, quartier Monplaisir ;
- par le restaurant TIME’S qui a embauché une aide de cuisine en CDI, habitant Angrers, quartier La Roseraie ;
et par la société d’installation de centrales photovoltaïques JCM SOLAR, qui a recruté un technicien en CDD pour 6 mois, habitant Trélazé.
.

Signature des premiers emplois francs en Maine-et-LOire le 6 avril 2018
 
 

Documents associés :