Actualités nationales

Contenu

La réforme du "Reste A Charge Zéro" en clair

 
Pour que chacun ait accès à des soins de qualité en optique, dentaire et audiologie, le Gouvernement engage la réforme « Reste à charge zéro ». Son objectif, un reste à payer de 0€ dans ces secteurs pour les patients à l’horizon 2021.
 

Le reste à charge zéro, c’est quoi ?

C’est le montant qui reste à payer par l’assuré social une fois déduits les remboursements effectués par la sécurité sociale de base et les organismes de complémentaire santé (selon les garanties et les prestations).

Des restes à charge élevés induisent souvent un renoncement aux soins pour des raisons financières, en particulier pour les personnes aux revenus les plus modestes ; c’est le cas principalement dans 3 secteurs : optique, audioprothèse et dentaire, les prix étant fixés librement et déconnectés des tarifs de remboursement.
Aussi, le président de la République a pris l’engagement que les Français puissent accéder à une offre sans reste à charge dans les domaines de l’optique, de la prothèse auditive et de la prothèse dentaire.

Quelques chiffres en images
en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre)

Pour quand et pour qui ?

Ce projet ambitieux vise à garantir d’ici 2022 le reste à charge zéro dans les 3 secteurs. Il a une double ambition : sociale et de santé. L’objectif est de diminuer le renoncement aux soins pour des raisons financières et d’améliorer l’accès à des dispositifs qui répondent à un enjeu de santé important. Il s’agit d’un projet global d’amélioration de l’accès aux soins.

Cette offre sera accessible à tous les Français et prise en charge à 100% par la Sécurité sociale et les complémentaires en santé, donc sans reste à payer pour les patients. La réforme se mettra en œuvre selon un calendrier différent suivant les secteurs, avec une mise en œuvre totale d’ici 2022.

3 exemples concrets
en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre)


Une complémentaire santé plus chère ?

L’objectif du Gouvernement est que le reste à charge zéro soit mis en place sans causer d’augmentation des tarifs des assurances complémentaires.
C’est pourquoi la direction de la Sécurité sociale, qui pilote la concertation avec les assureurs, travaille à limiter l’impact qu’auront sur eux des remboursements plus conséquents. Des plafonds tarifaires vont être mis en place. Et il est question d’espacer d’un an les renouvellements d’équipement - tous les trois ans pour les lunettes, tous les cinq ans pour les audioprothèses.

Cliquez sur l’image pour cla vidéo en ligne   (nouvelle fenetre)

Pour aller plus loin, consultez le site du gouvernement