Service départemental de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre

Contenu

L’ONACVG, un établissement public au service de la communauté nationale

 

Coordonnées du service départemental de l’ONACVG de Maine-et-Loire :

Directeur départemental : Sylvère VESNIER
Cité administrative – 15 bis, rue Dupetit-Thouars – 49047 Angers cedex 01
Téléphone : 02.41.47.82.92
Télécopie : 02.41.47.82.99
Mél : sec.sd49@onacvg.fr

Horaires d’ouverture au public :

Du lundi au vendredi
- Le matin : accueil du public de 8h30 à 12h00.
- L’après-midi : réception uniquement sur rendez-vous de 13h30 à 16h30

Une permanence téléphonique sera assurée toute la journée du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30.

Créé en 1916, au cœur de la Grande Guerre, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre est une originalité française.
L’ONAC, établissement public administratif, sous tutelle du Ministre de la Défense, a pour missions :

- La gestion des droits que l’Etat accorde au monde combattant et à celui des victimes de guerre

- Le développement de partenariat avec les associations favorisant la sauvegarde du lien entre le monde combattant et la Nation,

- La mise en oeuvre d’actions de solidarité à l’égard de ses ressortissants,

- La mise en oeuvre d’actions de mémoire

L’ONACVG gère la majorité des droits accordés par l’Etat au monde combattant et victimes de guerre.
Destinés à l’origine à la génération de la Grande Guerre (1914 – 1918) ces droits ont été ouverts aux générations de la seconde guerre mondiale (1939 – 1945), à celles des guerres de décolonisation (1946 – 1962, Indochine, Algérie …) et à celles des interventions extérieures de la France (1962 à aujourd’hui).

Ces droits se répartissent ainsi :

1 – Le droit à la reconnaissance
Il est mis en œuvre à travers l’attribution de différents statuts :
> carte du combattant et Titre de Reconnaissance de la Nation,
> statuts ciblés sur une catégorie de combattants ou de victimes de guerre (combattants volontaires de la Résistance, Personnes contraintes au travail en pays ennemi…).
2 – Le droit à la réparation
Il se concrétise par :
> l’attribution de la retraite du combattant (et la validation de la retraite mutualiste),
> la gestion de la carte d’invalidité,
> la gestion de la carte européenne de stationnement pour personne handicapée,
> la gestion des droits dits annexes,
> la gestion du statut de Pupilles de la Nation,
Originellement créé pour les orphelins de guerre ce statut est aujourd’hui ouvert aux victimes d’attentats et aux orphelins de fonctionnaires tués en service.
> la gestion du règlement de l’indemnisation des orphelins de la déportation juive et des victimes des spoliations antisémites,
> la gestion des droits des anciens supplétifs, harkis et descendants.
3 – Le droit à la solidarité
Destiné aux anciens combattants et aux victimes de guerre et à leurs ayants droit, le droit à la solidarité se décompose en trois blocs :
> l’aide différentielle au conjoint survivant (sous condition de ressources),
> les secours d’urgence mobilisables immédiatement,
> les aides sociales et prêts ordinaires mobilisables entre 1 et 2 mois,
> les aides favorisant l’autonomie des personnes âgées.
Ces dernières aides sont prolongées par l’intervention dans l’accueil de ressortissants âgés dans les maisons de retraite de l’ONACVG et dans les établissements labellisés.
L’ONACVG gère 8 maisons de retraite – près de 700 lits – destinés aux anciens combattants et aux veuves.
Les ressortissants de l’ONACVG peuvent également bénéficier en priorité de places labellisées dans de nombreuses maisons de retraite.
Parallèlement les services départementaux de l’ONACVG assurent « le conseil » et l’accompagnement administratif pour l’ouverture et l’exercice des droits pour l’ensemble des ressortissants.
4 – Le droit à la réinsertion
Dès 1917 l’ONACVG a créé des écoles destinées à la reconversion professionnelle des invalides et mutilés de guerre.
Aujourd’hui, ces écoles, seuls établissements de statut public destinés à la reconversion professionnelle, sont ouvertes :
haux personnes handicapées (maladie et accidentés de la route et du travail) qui constituent 95 % des stagiaires,
haux publics en reconversion – et en particulier aux anciens militaires.
5 - La politique de Mémoire et le Bleuet de France
Dans ces domaines, les services départementaux de l’ONACVG interviennent dans :
-  l’organisation des cérémonies nationales légales,
-  l’attribution du diplôme d’Honneur de porte-drapeau,
-  la gestion d’initiatives de mémoire combattante (expositions, rencontres intergénérationnelles, colloques…),
-  la gestion de la collecte du Bleuet de France, tous les 8 mai et 11 novembre.

[ Insertion plan d’accès et transports en commun, les mêmes pour toute la cité administrative]

[Insertion pictogramme accès aux personnes handicapées]


Pour en savoir plus :
www.onac-vg.fr
www.bleuetdefrance.fr
www.defense.gouv.fr