Contenu

Installation du Comité Local de la Cohésion Territoriale du Maine-et-Loire

 

Le Comité Local de Cohésion Territoriale, brique importante de la structuration de l’ANCT localement, s’est déroulé pour la première fois le mercredi 7 octobre autour du Préfet de Maine-et-Loire, M. Bidal.

 


Ce comité a réuni :

  • les collectivités (Département, Région, EPCI, associations des maires),
  • les acteurs de l’ingénierie territoriale (chambres consulaires, Agence d’urbanisme, Alter, CAUE, SIEML),
  • les services de l’État (sous-préfets, préfecture, DDT, UD DIRECCTE)
  • les opérateurs (ADEME, Banque des Territoires, CEREMA).


« Nous avons besoin de lisibilité dans les dispositifs et de transversalité entre les services de l’État, les opérateurs et les collectivités. » Marc Schmitter, Président de la Communauté de communes Loire, Layon, Aubance
 
C’est pour répondre à ce besoin qu’a été mise en place au 1er janvier 2020 l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires.

Monsieur le Préfet a présenté les 3 grands principes d’action de l’ANCT en Maine-et-Loire :

  • Facilitation
    Faciliter le parcours des collectivités dans la conduite de leurs projets.
  • Coordination
    Coordonner l’action des services et opérateurs de l’Etat, contribuer à l’effort d’animation et de coordination des acteurs locaux de l’ingénierie territoriale.
  • Complémentarité
    Agir en complémentarité avec les partenaires de l’ingénierie territoriale et renforcer notre capacité collective à accompagner des projets complexes.

Ces principes d’action ont été définis en cohérence avec la situation du département, soulignée par Monsieur le Préfet : une grande robustesse des compétences au sein des collectivités et une richesse de l’offre d’ingénierie portée par les acteurs qui les accompagnent. Il a également mis en avant l’expérience de travail en réseau dont dispose le territoire, via le réseau Anjou Ingénierie Territoriale animé par le Conseil départemental.

Ces principes d’action ont été confirmés par Sylvie Cabassot, référente au sein de l’ANCT nationale et en charge de la région Pays-de-la-Loire, qui était présente pour ce premier comité local. Elle a assuré aux acteurs de notre territoire le soutien de l’ANCT dans l’accompagnement de leurs projets. Elle a souligné que ce soutien relèverait d’un accompagnement sur-mesure, adapté aux besoins et aux spécificités locales, et qu’il respecterait la condition de subsidiarité : «  Il s’agira de faire avec vous, si l’offre de service n’est pas disponible localement, et non de faire à la place des forces vives locales.  »


Les participants ont adhéré à ces principes comme a pu l’exprimer Christian Gillet, Président du conseil départemental : « Je souscris pleinement aux principes de complémentarité et de subsidiarité. Il ne faut pas inventer ce qui existe déjà. Le Département est prêt à être partenaire privilégié de l’ANCT. »

« A Saumur, le programme Action Cœur de Ville a permis de mobiliser autour d’un projet commun les différents services de la Ville, les services de l’État, les opérateurs, les associations, les habitants… On est allés plus vite et plus loin. »
Jackie Goulet, Maire de Saumur et Président de la Communauté d’agglomération Saumur Val de Loire

« C’est un outil qui doit accompagner toutes les collectivités, y compris les plus modestes. » Gilles Talluau, Président de l’association des maires ruraux du département

Ce Comité Local de Cohésion Territoriale a également été l’occasion du lancement local d’un programme tout récent de l’ANCT, en faveur de la revitalisation des centres des petites villes : le programme Petites Villes de Demain.
Samuel Gesret, Sous-Préfet de l’arrondissement de Saumur et référent départemental pour le programme, a présenté les mesures du programme et les collectivités pré-identifiées pour le Maine-et-Loire.

Quelle mise en œuvre dans le Maine-et-Loire ? A qui faire appel ?


Consultez l’article
Pour aller plus loin sur les programmes mentionnés ci-dessus.
Cliquez sur l’image pour être redirigé vers les sites internet dédié.

 
 

Documents associés :