Contenu

Foyers de rhinopneumonie équine

 

Le virus de la rhinopneumonie qui affecte les races équines se répand dans l’Ouest de la France. Cette situation nécessite de suivre quelques recommandations.

 

Depuis le mois de mars, le RESPE (Réseau d’Épidémiologie-Surveillance en Pathologie Équine) a lancé deux appels à la vigilance. Le virus de la rhinopneumonie ou herpès viroses de type 1 et 4 est en pleine expansion en France, notamment dans l’Ouest.

La maladie peut revêtir une forme respiratoire (des symptômes grippaux), abortive ou nerveuse. Et dans les cas les plus sévères, elle peut entraîner la mort de l’animal. Elle se transmet rapidement par les voies respiratoires.

Cette maladie, qui n’est pas transmissible à l’homme, ne fait actuellement l’objet d’aucunes mesures réglementaires.
Elle n’est pas classée dans les dangers sanitaires de catégorie 1, ni dans les dangers sanitaires de catégorie 2.

Toutefois au vu de la situation sanitaire, nous rappelons les différentes recommandations du RESPE, et la nécessité d’alerter un vétérinaire en cas de doute.
En ce qui concerne l’organisation de rassemblements ou manifestations équestres, il revient aux organisateurs de décider ou non de leur maintien, ainsi que de la mise en place de mesures de prévention.

Pour plus d’informations :

HVE1 : Fiche maladie RESPE

La Rhinopneumonie : Fiche maladie IFCE

Que faire lorsqu’une maladie équine est confirmée dans votre structure ?

Comment organiser un circuit de soins ?

Affiches à imprimer :

Attention cheval malade – affichage box

Mesures de précaution notamment en cas de participation à un rassemblement

Prévenir la contamination - gestion des animaux suspects ou malades

Les 7 grandes mesures à prendre lorsqu’un cas positif est confirmé