Contenu

Formation des professionnel·les au contact des femmes victimes de violences

 

Les professionnel·les au contact des femmes victimes de violences ont un rôle crucial à jouer en termes de repérage et d’orientation, que ce soit dans les champs de la santé, de la sécurité, du social, du judiciaire, de l’éducation, etc. Leur formation initiale et continue constitue un enjeu pour favoriser leur implication.

Depuis la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes (article 51), elle est désormais obligatoire pour de nombreux·ses professionnel·les des secteurs santé, social, justice, éducatif, sécurité, animation.

La MIPROF : (Mission Interministérielle pour la Protection des Femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains) créée en 2013, en lien avec le ministère en charge des droits des femmes, a produit des kits nationaux de formation comportant chacun un court métrage et un livret pédagogique :

- Le kit Anna traite des mécanismes des violences au sein du couple, le repérage, la prise en charge par le.la professionnel.le et le travail en réseau.

- Le kit Elisa traite des conséquences des violences sexuelles et de l’impact du repérage systématique sur la femme victime. Cette pratique professionnelle améliore le diagnostic, la prise en charge et l’orientation par le.la professionnel.le.

- Le kit Tom et Léna traite de l’impact des violences dans le couple, sur les enfants.

- Le kit Protection sur ordonnance traite du repérage et de l’évaluation du danger lié aux situations de violences au sein du couple pour mettre en place une prise en charge et une protection adaptées.

- Le kit Bilakoro traite du repérage et de la prise en charge des mineures confrontées aux mutilations sexuelles féminines.

Des livrets d’accompagnement sont à destination :
o Des médecins, des sages-femmes et de l’ensemble des professionnel.le.s de santé,
o Des travailleurs.euses sociaux.ales,
o Des professionnel.le.s de l’enfance et de l’adolescence,
o Des avocat.e.s et professionnel.le.s du droit,
o Des gendarmes et des policier.e.s : l’audition des victimes de violences sexuelles et/ou conjugales (sommaire, diffusion restreinte)
o Des magistrat.e.s : l’audition des victimes de violences sexuelles et/ou conjugales dans le contentieux civil ou pénal (sommaire, diffusion restreinte).

Visionnez les films directement en ligne en cliquant ici.

Le Kit Les harcèlements et les violences sexuels dans les transports traite de l’impact de la stratégie de l’agresseur sur la victime, des principes généraux de l’accueil et de la prise en charge d’une victime.

A NOTER : l’utilisation de ces outils de formation (les court-métrages) est libre de droits et ne peut en aucun cas être commerciale sauf demande préalable à la MIPROF.

Certificats médicaux et attestations
Des modèles de documents validés par les instances nationales professionnelles peuvent être établis par le.la professionnel.le ;
o Modèle de certificat médical pour les médecins
o Modèle de certificat médical pour les sages-femmes
o Modèle d’attestation pour les travailleurs.euses sociaux.ales , à remettre uniquement à la victime .

Pour y avoir accès cliquez ici.

Au plan national, avec le 4ème plan 2014 - 2016, plus de 300 000 professionnel·les ont ainsi été formé·es avec ces nouveaux outils.

En Maine-et-Loire
En formation initiale, des modules de sensibilisation aux violences faites aux femmes sont intégrés dans les formations qualifiantes.

  1. à la FAC de médecine pour les médecins, les sage-femmes
  2. au CHU, à l’IFSI : pour les infirmiers·ères, les aide-soigant·es
  3. au CNAM IFORIS : les Conseillers·ères en Economie Sociale et Familiale
  4. à l’ARIFTS : assistants·es de service social, Educateurs·trices de Jeunes Enfants, Educateurs·trices spécialisés·es

Des sessions de formation continue sont proposées chaque année,
- par la DDFE et ses partenaires, à l’ensemble des professionnels·les à Angers, Saumur ou Cholet

  1. sur les violences conjugales, animées par SOS Femmes avec d’autres intervenants·es
  2. sur les violences sexuelles, animées par le Planning Familial 49.

- par le CHU, au personnel de l’Hôpital, et plus largement aux médecins.
- par le CNFPT, basé à Angers, au personnel des communes, communautés de communes, Conseil Départemental.

Des Séminaires / colloques d’une journée sont organisés en Maine-et-Loire chaque année pour les professionnels·les, élu·es, responsables d’associations, à l’Université d’Angers ou au CHU, avec le soutien de la Déléguée Régionale et de la Déléguée Départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité.

  1. le 22 novembre 2016 "violences conjugales et alcool : au-delà des idées reçues", avec l’ANPAA Pays de la Loire.
  2. le 2 février 2016 "On ne nait pas auteur de violences conjugales : comment le devient-on ? Quelles réponses ?" avec l’Union Régionale Solidarités Femmes.
  3. le 25 novembre 2015 "Santé et victimes de violences conjugales : du dépistage systématique au travail en réseau" avec le CHU d’Angers (200 personnes).
  4. le 18 novembre 2014 "Violences conjugales : enfants en danger, parentalité mise à mal", avec l’Union Régionale Solidarités Femmes.

Ces quatre journées ont bénéficié à plus de 1100 personnes, dont certaines venues d’autres départements de la Région.

Site du Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes