Actualités nationales

Contenu

Datura : l"herbe des fous"

 

Les cas d’intoxication sont en recrudescence : la datura, présente parfois dans nos villes, est une plante hautement toxique

 

Elle se plait partout

La datura est une plante sauvage qui pousse dans les champs, mais aussi les terrains vagues, les zones urbaines...

Elle peut atteindre plus d’1 mètre de haut et fleurit de juillet à septembre et produit de nombreuses graines dans des capsules épineuses.
Leur consommation peut être accidentelle (jeunes enfants) ou volontaire pour les vertus "récréatives" qu’on leur prête à tort (adolescents, jeunes gens).
Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Un hallucinogène hautement dangereux

C’est une plante riche en alcaloïdes dans tous leurs organes ; elles est toxique.

Ces alcaloïdes induisent un état de conscience comparable au delirium tremens. Ils provoquent un état confusionnel assimilé à une phase de début de psychose aigüe où surviennent des hallucinations la plupart du temps très anxiogènes.

D’autres troubles peuvent précéder cet état de délire : tachycardie, myriade, hypertension artérielle, sécheresse des muqueuses...).

Les effets peuvent durer de 8 à 12h pour une intoxication modérée à 2 à 3 jours pour une intoxication sévère.

Les centres anti-poison régulièrement appelés

Si elle est présente sur l’ensemble du territoire, la moitié des cas sont recensés dans 4 "anciennes" régions : PACA (15%), Midi-Pyrénées (12%), Aquitaine et Pays de la Loire (11% chacune).

Le pic des intoxications apparait après la floraison (apparition des graines).

Les intoxications volontaires ont beaucoup baissé par rapport à la période 2003-2006, malgré tout, 261 cas on été recensés depuis 2011, dont 122 cas d’intoxication volontaire, dont 59% étaient des cas d’intoxication sévère, jusqu’à mortelle pour 1 cas.

Le nombre de cas de ce mois d’août est élevé en comparaison des années passées, alors même que la saison n’est pas finie.