Actualités locales

Contenu

Attentats de Paris - les consignes de la Préfète de Maine-et-Loire

 

L’état d’urgence et le deuil national ont été décrétés par le Président de la République. Comment cela se traduit-il localement ?

 

L’état d’urgence est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain et autorise des mesures complémentaires sur le territoire de l’Ile-de-France.

Cette disposition exceptionnelle est prévue par la loi du 3 avril 1955 et permet dans un contexte de trouble grave à l’ordre public, à l’autorité administrative (les préfets) de prendre des mesures renforcées pour préserver l’ordre public et prévenir de nouveaux attentats terroristes.


Le ministre de l’Intérieur a adressé ce jour à l’ensemble des préfets des instructions pour leur rappeler les conditions d’application de l’état d’urgence.

En Maine-et-Loire

Béatrice Abolliver, Préfète de Maine-et-Loire, a réuni ce matin une réunion d’état-major de sécurité extraordinaire, co-présidée par le Procureur de la République, réunissant les forces de sécurité, l’administration pénitentiaire et l’armée.
Après avoir réuni à 16 heures les parlementaires, les élus des villes chefs-lieux d’arrondissement et les Sous-Préfets, elle adresse cet après-midi une circulaire aux Maires pour les informer de la mise en œuvre de la déclinaison de l’état d’urgence et du deuil national localement.

Les manifestations sportives et culturelles

Elles ne font pas l’objet d’une règle générale d’interdiction. Elles ont été recensées et leur sécurité est évaluée avec discernement.
Les organisateurs et les élus ont été sensibilisés sur les mesures de sécurité qu’il convenait de mettre en œuvre dans le cadre de la posture Vigipitrate renforcée, toujours en vigueur depuis septembre 2014. Le plan Vigipirate renforcé prévoit une surveillance accrue des gares, des aéroports, des transports en commun, le renforcement des patrouilles de surveillance, notamment lors des grandes manifestations.

Sorties et voyages scolaires

Ils sont touchés par la consigne nationale de suspension jusqu’à nouvel ordre.
Le Directeur académique des services de l’Éducation nationale en a informé la communauté éducative dès ce matin. Aucune sortie ou déplacement scolaire d’élèves du Maine-et-Loire n’était en cours ce week-end.

Rassemblements publics spontanés de solidarité

Béatrice Abollivier les déconseille vivement durant les 3 jours du deuil national.

Le deuil national

Il a été décrété par le Président de la République pour 3 jours, les 15, 16 et 17 novembre 2015.

Les drapeaux doivent être mis en berne sur les édifices publics.
Une minute de silence sera respectée par chacun, où il se trouve, lundi 16 novembre 2015 à midi, sur l’ensemble du territoire national.

L’état-major de sécurité se réunira autant que de besoin dans les jours à venir et au regard de l’évolution de la situation, des points presse pourront être organisés.

Retrouvez la Declaration_de_M-_Bernard_CAZENEUVE_Ministre_de_l_Interieur_-_16_novembre_2015 (format pdf - 46.8 ko - 16/11/2015) déclaration du 16 novembre 2015 de B.Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur.