Actualités nationales

Contenu

8 mars : journée internationale des femmes

 

Béatrice Abollivier, Préfète, reçoit les femmes actrices de la sécurité en Maine-et-Loire

 

Elles sont pompier, policier, gendarme, agent des Douanes ou de l’administration pénitentiaire...

Béatrice Abollivier, première femme Préfète de Maine-et-Loire, a souhaité rendre hommage, dans le contexte sensible de sécurité que connait notre pays, à celles qui, au quotidien, s’investissent pour la sécurité de tous, apportant à des univers professionnels traditionnellement identifiés comme masculins, leurs qualités et leur complémentarité.

*

Des lettres de félicitations aux assistantes sociales détachées auprès des services de police et de gendarmerie

Remise de lettres de félicitations

Cette réception a été l’occasion de mettre un coup de projecteur sur la qualité du travail accompli par Mmes Vanessa Le Derff en gendarmerie et Bénédicte Dumont auprès de la Direction départementale de la Police Nationale, pour l’accueil et l’accompagnement des personnes victimes d’infractions pénales.

Répondant à une volonté affirmée d’améliorer de manière constante la qualité de l’accueil des personnes en situation de détresse, le gouvernement a décidé d’inscrire dans la loi 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance, le dispositif des intervenants sociaux en unités de gendarmerie et en commissariats.
*
*
*

60 % des situations sociales précaires identifiées sont inconnues des services sociaux.

Les intervenants sociaux ont vocation à participer, au plus près de la commission du préjudice subi, à l’accueil, à l’écoute et à l’orientation des victimes d’infractions pénales vers les services sociaux des collectivités territoriales ou les associations d’aide aux victimes, qu’elles aient ou non déposé plainte. Ils sont chargés d’informer directement et rapidement les services sociaux compétents des situations sociales dégradées qui se révèlent à l’occasion de l’exercice des missions de police. Or, de nombreux problèmes portés à la connaissance des forces de sécurité ne présentent pas un caractère pénal. Ils doivent néanmoins faire rapidement l’objet d’un traitement par les services compétents, les personnes concernées étant fréquemment dans une situation de détresse ou de vulnérabilité.

Un partenariat avec les collectivités

Le caractère innovant du dispositif repose tout d’abord sur un réel partenariat avec les collectivités territoriales. La majorité des postes d’intervenant sociaux repose sur des financements octroyés par l’État (au titre du FIPD) et par les collectivités territoriales, à hauteur de 50 % pour chacune des entités. En ce sens, la volonté des conseils départementaux et des communes est déterminante pour finaliser leur mise en place.

Le suivi et la promotion de ce dispositif sont confiés au comité interministériel de prévention de la délinquance (site internet CIPD). L’association nationale de l’intervention sociale en commissariat et gendarmerie (ANISCG) a été créée dès 2003, par un commissaire de la Préfecture de police de Paris et une intervenante sociale en commissariat afin de valoriser l’action des ces intervenants sociaux (site internet ANISCG).

Le Gouvernement et le Ministère de l’Intérieur engagés pour l’égalité

La feuille de route des Ministères : ICI

Plaquette 2016 pour l’égalité au Ministère de l’Intérieur (format pdf - 2.6 Mo - 14/03/2016)

L’égalité réelle, les chiffres clés

ICI

10 avancées pour les droits des femmes depuis 2012

ICI

Béatrice Abollivier, première femme Préfète de Maine-et-Loire, 35 ans après Yvette Chassagne, première femme Préfète de France

La première Préfète, Yvette Chassagne

Rédactrice auxiliaire à la préfecture de Bordeaux, Yvette Chassagne entre dans la résistance en1943

En 1947, elle est une des trois premières femmes reçues à l’ENA.
Elle sort administrateur civil au ministère des Armées. Puis elle rejoint la direction des assurances au ministère des finances, où elle devient spécialiste de la coopération technique avec les jeunes États francophones d’Afrique noire.

Elle est successivement la première femme "sous-directeur" au ministère des Finances, en 1979 première "conseiller maître" à la Cour des comptes.
Sous la Présidence de François Mitterrand, elle est nommée en juillet 1981 première femme Préfet en France.